Blog

Le bruit parasite, quelle influence sur votre marque ?

  |   Actualités, Tips   |   No comment

Le bruit sémantique est caractérisé par tout ce qui va gêner la compréhension d’un message et sa viralité.Bruitsemantique

Dans le cadre de l’établissement de l’empreinte numérique/digitale de votre marque, il est nécessaire de bien identifier le bruit qui émane de la collecte de vos données afin de bien comprendre la réalité d’une situation.

 

 

Ainsi, pour séparer les messages pertinents des messages parasites, il faut catégoriser le bruit en 3 types : les homonymes, le spam et enfin, les messages et l’auditoire fantôme.

Explicitons notre raisonnement en prenant l’exemple de la collecte de messages faite sur l’univers des télécoms pour les pros.

 

 

1) Les homonymes

Dans notre contexte, le mot « orange » s’applique à la fois sur l’entreprise mais aussi à la couleur et au fruit. Dans ce cas, se référencer au message n’est pas suffisant. Le contexte du message, l’auteur ainsi que le canal de diffusion sont importants pour comprendre la signification du message.

Pour traiter les homonymes dans une logique de veille, il est nécessaire d’avoir une compréhension fine du contexte de chaque mention.

Les messages suivant illustrent bien cette réflexion :


Telecoms_msg_commentaires

On trouve dans ces deux messages ci-dessus les mots « cloud » et « orange » qui font partis de notre base d’écoute. Cendant aucun ne rentre dans notre contexte de veille puisqu’ils parlent d’un tout autre sujet.

 

2) Le spam

Sur Internet, les spammers cherchent à exposer leurs propres contenus en utilisant la notoriété d’une marque. Contrairement aux mails qui sont directement evoyés à des listes de prospects.

Le spam, se trouve sur l’ensemble des réseaux sociaux, sur le web, ainsi que sur les blog sous des formes différentes. Les pages Facebook sont touchées par de longs posts qui mentionnent toute une série de marques. Sur Youtube les spammers ajoutent sous forme de tags des noms de marques sur leurs vidéos. Sur les blogs, on trouvera des articles et commentaires construits grâce à l’assemblage de textes et contenus de tiers. Sur Wikipedia, des sujets quelconques peuvent être  modifiés en remplaçant  toutes les occurrences « des mots » du sujet par des noms de marques.

Vous l’aurez compris, à la lecture, ces messages n’ont aucun sens pour l’homme. Cependant certains moteurs de recherches pensent qu’il s’agit d’un contenu valorisant pour votre marque et le feront remonter dans votre fil de recherche. Cela incite donc les spammers a continuer leurs pratiques.

 

 

3) Les messages et auteurs fantômes 

Cette catégorie concerne tous les messages écrits par un auteur fantôme-c’est à dire innexistant. Il y a tout d’abord les comptes dits : bots. Les « bots » sont des robots qui repostent (RT) des messages. Ce sont des machines qui ne sont pas sensibles à vos contenus mais qui peuvent avoir une audience (Les marques qui utilisent le marketing automation de façon abusive sont de bons exemples).

- La seconde probabilité est l’utilisation de faux comptes qui sont ni attribués à une personne ni à un robot. Ces faux comptes sont ouverts à un moment précis afin de créer un buzz (Fort partages,RT,…). Il est facile de les identifier car ils ont en général 1 ou 2 followers. Leurs messages ne sont généralement pas vu car il n’ont pas de followers. De plus, ils sont rapidement suspendus par Twitter après leur actions souvent répétitives.

Account suspended

 

Prendre en compte le contexte rédactionnel d’un mot, d’un message ou d’une expression est une action clé dans le traitement des données pertinentes pour votre veille. Cependant, cela ne suffit pas a avoir un résultat parfait. Il est nécessaire d’évincer les auteurs « fantômes » et les robots de vos analyses .   

 

« Il est important de bien isoler les messages qui parlent réellement de la marque des autres. Mais, il est tout aussi important de retirer les messages et audiences qui ne sont que des simulacres. » Amirhossein Malekzadeh

 

Vous trouverez ici une étude faite durant les élections municipales qui vous permettra de mieux comprendre ce concept.

No Comments

Post A Comment